FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a déposé, aujourd’hui, des modifications législatives visant à supprimer les exemptions non médicales des exigences en matière d’immunisation obligatoire pour l’admission à l’école publique et dans les services de garderie éducatifs agréés. Les modifications concernent la Loi sur l’éducation et la Loi sur la santé publique.

« La santé et la sécurité des élèves du Nouveau-Brunswick figurent en tête de nos priorités », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy. « Ces modifications permettront de garantir que le plus grand nombre d’enfants possible sont vaccinés et de protéger les membres les plus vulnérables de la société. »

Les modifications législatives exigeraient des élèves fréquentant les écoles publiques et des enfants dans les services de garderie éducatifs agréés – qui sont actuellement inscrits ou admis pour la première fois – de produire une preuve d’immunisation ou une exemption médicale sur un formulaire signé par un professionnel de la santé.

La Loi concernant la preuve d’immunisation entrerait en vigueur le 1er septembre 2021 et :

  • supprimerait, dans les deux lois, les articles qui permettent de présenter des exemptions non médicales au lieu du dossier d’immunisation ou d’une exemption médicale; et
  • conduirait à la modification du Règlement sur les permis – Loi sur les services à la petite enfance, qui fait référence aux pratiques exposées dans la Loi sur la santé publique.

« Je suis fier de déposer ces modifications, a affirmé M. Cardy. Les vaccins constituent un moyen sûr et efficace d’empêcher la transmission de nombreuses maladies, dont certaines sont potentiellement mortelles, particulièrement pour des personnes dont le système immunitaire est affaibli. »