FREDERICTON (GNB) – La Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick a fait paraître une nouvelle ligne directrice sur la discrimination fondée sur la grossesse à l’occasion de la Journée internationale des droits de la personne, qui a lieu aujourd’hui.

Le 10 décembre, les gens du Nouveau-Brunswick et du monde entier sont invités à célébrer cette journée, qui souligne l’anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme par les Nations unies en 1948. Cette année, la commission désire mettre l’accent sur la discrimination fondée sur la grossesse d’autant plus que l’article 23 de la déclaration prévoit que toute personne a droit à des conditions équitables et satisfaisantes de travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail, et à la protection contre le chômage.

« La discrimination contre les femmes enceintes ou en âge de procréer est souvent insidieuse et a pour effet de marginaliser ces personnes, de les priver de leur autonomie, de leur cheminement de carrière ou de l’atteinte de leur plein potentiel professionnel », a déclaré la présidente de la commission, Nathalie Chiasson. « Les comportements, pratiques et politiques discriminatoires envers les femmes en raison de leur grossesse ou des circonstances s’y rapportant contreviennent à la législation sur les droits de la personne. La publication de cette ligne directrice vise à rappeler aux employeurs, aux locateurs et aux fournisseurs de services leurs responsabilités en vertu de la loi en remplissant leurs obligations d’accommodement à l’égard de ces femmes qui contribuent à l’essor économique, social et démographique de la société néo-brunswickoise. »

La ligne directrice est une ressource éducative qui traite spécifiquement, à l’aide d’exemples, de la discrimination fondée sur la grossesse en ce qui a trait à l’habitation, aux services et à l’emploi. La publication de cette ligne directrice s’inscrit dans le mandat de la commission, qui consiste à protéger et à promouvoir les droits de la personne dans la province, et vise à favoriser une meilleure compréhension des droits et des responsabilités des gens du Nouveau-Brunswick en vertu de la Loi sur les droits de la personne.

« Les employeurs ne doivent pas traiter leurs employées féminines différemment en raison de leur grossesse ou des circonstances s’y rapportant, a dit Mme Chiasson. Toute femme qui se sent lésée en ce sens, à qui un service ou une promotion a été refusée, ou qui a été rétrogradée ou exclue en raison de sa grossesse devrait consulter les lignes directrices et communiquer avec la commission. »

Mme Chiasson a également invité les employeurs et les gestionnaires à adopter une stratégie sur la diversification selon le genre afin de parvenir à une répartition équitable de la rémunération ainsi qu’à une répartition équitable dans tous les emplois au sein de leurs entreprises. Le Guide sur la diversité selon le genre au travail est disponible en ligne.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la loi ou sur les publications de la commission, les gens peuvent composer le 506-453-2301 ou le 1-888-471-2233 (sans frais au Nouveau-Brunswick). Ils peuvent également visiter le site Web de la commission ou lui envoyer un courriel à l’adresse hrc.cdp@gnb.ca.