FREDERICTON (GNB) – Les marchés agricoles sont autorisés à ouvrir leurs portes s’ils peuvent faire respecter les mesures de distanciation physique et mettre en œuvre les autres recommandations de la médecin-hygiéniste en chef.

« Nos marchés agricoles sont un élément essentiel de notre chaîne d’approvisionnement alimentaire, et nous apprécions le travail qu’ils accomplissent afin de fournir des aliments locaux, sains et salubres aux gens du Nouveau-Brunswick en ces temps difficiles », a déclaré le ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches, Ross Wetmore.

La phase 2 (orange) du plan de rétablissement de la province relatif à la COVID-19 comprend la réouverture d’entreprises et la reprise d’activités, tout en poursuivant les efforts visant à prévenir une résurgence de la transmission. Les entreprises doivent respecter les lignes directrices de la Santé publique.

Les marchés agricoles doivent élaborer un plan opérationnel relatif à la COVID-19. De plus, chaque marchand doit aussi élaborer un plan opérationnel individuel. De plus amples renseignements sur l’élaboration des plans opérationnels sont disponibles en ligne.

D’autres lignes directrices à l’intention des lieux de travail ont été émises par Travail sécuritaire NB, et un document comprenant une foire aux questions est également disponible en ligne pour aider les marchés agricoles et les marchands.

Les exploitants des marchés agricoles qui ont des questions peuvent communiquer avec le ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches, par l’entremise des navigateurs d’affaires d’Opportunités NB à l’adresse nav@navnb.ca ou au 1-833-799-7966.